Historique

Le Maritime a toujours été l'un des principaux créneaux d'activité d'IBL et de ses composantes d'antan.

Blyth Brothers, Ireland Fraser et Adam & Cie. ont pendant longtemps représenté de nombreuses lignes maritimes :

Les Messageries Impériales (plus tard connu comme Messageries Maritimes, puis comme CGM jusqu'à son intégration au sein du Groupe CMA CGM), Union Castle Line, Clan Line, Ellerman Lines, Harrison Line, Bank Line, la Nouvelle Compagnie Havraise Péninsulaire & ses filiales régionales (jusqu'à la reprise par Delmas, puis par le Groupe CMA CGM), DDG Hansa, Hapag Lloyd, KPM & KJCPL (subséquemment Royal Interocean Lines, puis Nedlloyd Lines - jusqu'à la fusion avec P & O Lines et, par la suite, l'absorption au sein du Groupe Maersk), Lykes Lines, Safmarine, Mitsui OSK Lines - pour n'en citer que quelques unes parmi les plus connues.

Ces lignes ont, pendant de très nombreuses années, assuré des services réguliers avec toutes les parties du monde et constitué les liens essentiels pour les importations et exportations de/vers l'île Maurice. Certains de ces armements opéraient aussi des services pour passagers en provenance ou à destination de l'Europe, de l'Asie, de l'Afrique et des autres îles de l'Océan Indien, ainsi que de l'Océanie.

L'introduction de la conteneurisation et la consolidation du secteur des lignes maritimes régulières qui s'en suivit ont profondémment modifié le paysage maritime. De nos jours, seulement une petite poignée d'opérateurs desservent régulièrement Maurice et sa région.

Le Groupe IBL a aussi été actif en tant qu'armateur et opérateur de navires, plus particulièrement au cours de la deuxième partie du 20ème siècle.

Il a ainsi été un des principaux acteurs sur les lignes régionales, opérant plusieurs navires polyvalents au sein du Groupe NCHP (m/s Ville de Port-Louis, m/s Ville de Curepipe, m/s Ville de Mahebourg, m/s Flamboyant, m/s Tamarin, m/s Filaos). IBL était aussi présent dans le secteur du vrac (m/s City of Port Louis) et dans celui de la croisière (m/s Astor).  

Son activité plus récente s'est focalisée sur les navires isothermes pour le transport de thon surgelé et de fruits (m/s Pelamis, m/s Mazara, m/s Aster) et sur les navires de pêche (f/v Etelis, f/v Sainte Rita).

A travers sa participation à hauteur de 50% dans la Société de Gérance Maritime, IBL a assuré la gestion technique de deux cargos mixtes appartenant à l'armateur d'Etat et opérant sur des liaisons inter-îles. Le département de gestion maritime fournit également des services en matière d'équipage à des armateurs tiers.

Au début du siècle présent, IBL diversifia ses activités au secteur du traitement et de la transformation des produits de la mer, ainsi qu'à celle de la construction et de la réparation navales. S'il est un fait que les plus gros investissements ont, dès lors, été consacrés à ces segments, il n'en demeure pas moins vrai que le Groupe IBL poursuit assidûment ses activités dans l'ensemble du secteur Maritime.